Pourquoi choisir CADR’AS ?

Classé dans : Actualités | 0

Voici quelques temps déjà que j’hésite à m’assurer dans ma vie professionnelle….. Un texte QUESTIONS/ RÉPONSES pour les INDÉCIS!

 

QUESTION : En effet, je suis qualifié : CAFDES ou DESS ou Diplôme Universitaire !! Ma compétence est ma première garantie ?

RÉPONSE : La qualification est indispensable pour entrer en fonction et la fonction s’exerce au carrefour de turbulences surtout lorsque les établissements ou Service sont en période de mutation.
Dans ces situations, le directeur est peu attentif à son contrat de travail, soucieux qu’il est de l’intérêt général ! et parfois aveugle sur les répercussions sur son propre sort de ce qu’il engage dans son établissement ou service….
Il arrive souvent que les tensions institutionnelles se règlent sur le dos du directeur compétent. Être compétent, c’est aussi se protéger.

QUESTION : Mon Employeur est assuré et prétend couvrir ma responsabilité avec sa propre Assurance Responsabilité Civile ou défense recours. Je suis assuré par mon Association Employeur ! Pourquoi faire plus ?

RÉPONSE : De nombreuses situations de recours en responsabilité s’adressent au représentant de la personne morale gestionnaire de l’établissement et c’est souvent le Directeur qui est mis en cause à ce titre.
Tout dépend après de la nature de la plainte et de la position de l’association sur l’affaire. L’expérience montre que l’association est souvent du côté du Directeur et le soutient jusqu’au jour où … l’intérêt de l’association se dissocie de celui du Directeur. Dans ce cas là, le Directeur qui n’a pas de moyen de défense, se retrouve seul. En cas de sinistre, il convient de demander à son Association Employeur d’assurer la défense de son Directeur et de se préparer à assurer simultanément sa propre défense personnelle et professionnelle.

QUESTION : Une Association nationale de directeurs me couvre gratuitement dans le cadre de mon adhésion !

RÉPONSE : La seule situation que nous connaissons, est celle d’une Association qui assure la défense pénale de ses membres. L’expérience de CADR’AS montre que l’engagement d’une procédure pénale recouvre 5 % des sinistres (délit d’entrave, vol,…). La majorité du recours à l’assurance professionnelle concerne le contrat de travail du Directeur et sa remise en cause (licenciement). Dans ce cas, la couverture pénale n’est d’aucune utilité.

QUESTION : Puisqu’il s’agit d’une Assurance Professionnelle, je peux faire payer ma cotisation par mon établissement ?

RÉPONSE : L’objet de l’assurance est effectivement d’assurer la défense et le recours d’un professionnel ou d’un cadre hiérarchique. Si elle permet de faire face à des situations où le directeur est le représentant de fait de la personne morale, la charge de la défense peut effectivement être couverte par l’établissement.
Il se trouve que le recours majoritaire est celui du contrat de travail et qu’il ne semble pas normal que l’employeur finance le recours d’un salarié à son encontre. On appelle cela abus de biens sociaux ?

QUESTION : En cas de difficulté, je ne souhaite pas seulement une Assurance mais un appui de mes pairs !

RÉPONSE : Votre appartenance à une Association de Directeurs, membre de CADR’AS, est un moyen de rencontrer des collègues et d’être sur un terrain d’échanges libres où un débat s’installe sur les enjeux de direction et son retentissement sur nos propres vies. C’est cette première solidarité qui permet à un collègue de bénéficier d’un regard et appui externe.
Si cela ne suffit pas, des personnes ressources administrateurs de CADR’AS (voir sur le site), peuvent vous aider à démêler vos difficultés et à vous servir d’appui à côté du Conseil/Avocat que vous choisissez. Servez-vous en, ils ont une bonne pratique du coup de pouce au collègue en difficulté !

QUESTION : Comment s’entretenir une pratique professionnelle pour ne pas être en difficulté ?

RÉPONSE : En gardant une liberté de penser, en se formant, en rencontrant des collègues qui développent la contradiction, la formalisation des pratiques ;

  • en pensant que la gestion de son propre contrat de travail et ses mandats est un moyen renouvelé de remettre en jeu sa propre légitimité professionnelle articulée avec la responsabilité politique (qui n’est pas celle du directeur) ;
  • en étant assuré à CADR’AS et se tenant au courant des problèmes de Direction sur le Site www.cadras.fr